Club CPN (Nature)

Le faucon pèlerin

Par FABRICE VALLET, publié le vendredi 4 novembre 2016 17:58 - Mis à jour le vendredi 9 décembre 2016 17:41

Le 24 novembre a eu lieu, en salle vidéo, une projection gratuite du film "Sentinelle ou le destin du faucon pèlerin" prix du meilleur film ornitho 2015.

Cette projection, a intéressé une cinquantaine de personnes environ. 

L'introduction du film a été réalisée par Gabin DUC, 4e2 : la vidéo de cette présentation se trouve ici.

Voici un résumé de ce qu'il a expliqué au public.

 

Introduction au film Sentinelle

de Vincent Chabloz…

Bonjour à tous et merci d'être venu. Je me présente pour ceux qui ne me connaissent pas : je m'appelle Gabin, je suis en 4ème 2 et suis membre du CPN du collège depuis 3 ans. Passionné par les oiseaux, je fais beaucoup de sorties nature avec des ornithologues. Je vais donc vous faire une petite introduction au film que nous allons projeter.

Le faucon pèlerin, qui est une espèce protégée, est un rapace diurne qui vit une dizaine d'années. La femelle mesure la taille d'un gros pigeon et pèse plus ou moins 900 g. Le mâle, lui, est trois fois moins gros que la femelle, d'où son nom de tiercelet ; il pèse autour de 600 g.

Il se trouve presque partout sur Terre, sauf en Antarctique. Les faucons de chez nous sont sédentaires, mais ceux qui vivent plus au nord migrent l'hiver, pour suivre leurs proies qui partent vers le Sud.

Notre rapace ne mange presque que des oiseaux. Leurs tailles peuvent varier de celle d'un pinson à celle d'une corneille. Pour chasser ses proies, le faucon a une technique bien particulière : le piqué, et ... non, vous le verrez dans le film.

Peut-être le saviez-vous déjà, mais il y a un couple nicheur de faucons pèlerins au Cap de la Hève, à Sainte-Adresse. On peut trouver des traces d'eux près de l'église St Joseph, comme des pelotes de réjection, sorte de boulette vomie par certains oiseaux, faite de résidus de digestion.

Pour eux, la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) et la ville du Havre ont installé un nichoir au sommet de l'église Saint-Joseph. Il a d'abord été installé en 2009 sur l’Hôtel de Ville, mais il a été déplacé en 2015 au sommet de l'église. Il a été mis là car on voit régulièrement les faucons à son sommet, m'a expliqué Michel Simon, ornithologue à la LPO de Haute-Normandie, et présent lors de l’installation du nichoir. Mais il se pourrait que nos pèlerins ne l’utilisent jamais comme nichoir mais plutôt comme lardoir, une sorte de garde-manger.

Voici deux vidéos réalisées par Martin DUC (futur CPN) d'un faucon pèlerin au dessus de l'église Saint-Joseph le 7/12/2016 : vidéo 1 - vidéo 2.

Il faut savoir que, dans la première moitié du XXème siècle, il y avait environ 100 couples en Normandie. Ils avaient tous disparus en 1965 (à cause de différentes raisons que vous dévoilera le film). Mais les pèlerins repeuplent notre région : le premier couple est revenu en 1994, et il y a aujourd'hui près de 35 couples nicheurs en Normandie.


Il a fallu près de 5 ans de tournage et 3000 heures d'observations pour réaliser ce film qui a été tourné en pleine nature, uniquement avec des oiseaux sauvages.

Nous remercions donc Vincent Chabloz d'avoir gentiment autorisé Monsieur Vallet à projeter gratuitement ce film dans le cadre du CPN de notre collège.

N'hésitez pas un écrire un commentaire sur notre blog pour nous donner vos impressions et à me poser des questions à la fin film. Merci de votre attention.

Gabin DUC 4ème 2 – novembre 2016

 

Autre synthèse de Gabin DUC sur le Faucon pélerin : 

 

Le faucon pèlerin

Présentation :

Le faucon pèlerin est un rapace diurne. Il peut vivre jusqu’à 20 ans, même s'il ne vit que rarement plus de 10 ans. La femelle mesure la taille d'un gros pigeon soit entre 70 et 85 cm et peut peser plus ou moins 900 g. Le mâle, lui, est trois fois moins gros que la femelle, mesure entre 40 et 50 cm et pèse autour de 600 g.

Lieu de vie:

Le faucon pèlerin se trouve presque partout sur Terre, à part en Antarctique. Les faucons de chez nous sont sédentaires, mais ceux qui vivent plus au nord migrent l'hiver, pour suivre leurs proies qui partent vers le Sud.

Chasse :

Notre rapace mange exclusivement des oiseaux. Leur taille peut varier de celle d'un pinson à celle d'une corneille. Pour chasser ses proies, le faucon a une technique bien particulière : le piqué. Il consiste à se laisser tomber après avoir pris de l'altitude, et à fondre sur sa victime, parfois à plus de 350 km/h ! Pas étonnant qu'elle soit assommée voir tuée sur le coup.

Reproduction :

Le faucon pèlerin peut se reproduire dès l'âge de 2 ans.Il niche principalement sur des falaises, qui lui offrent un point de vu panoramique sur son territoire. Il peut lui arriver aussi de nicher au sol ou sur des bâtiments. Son nid se limite a une simple cuvette dans la roche, l'abritant des prédateurs terrestres. Après avoir trouvé un partenaire et un site de nidification, ce qui se fait dès l'été, le faucon s'accouple du mois de janvier au mois de février. La ponte se déroule majoritairement au mois de mars.La femelle pond généralement 3 à 4 œufs, qui sont couvés pendant 30 jours environ par la femelle, même si le mâle y participe avec un peu de mal. Les jeunes font leurs premiers vols 6 semaines après l'éclosion, et leurs apprentissage de la chasse durera environ 7 à 8 semaines. Les jeunes faucons quitteront définitivement le nid à partir du mois de juin.

Dangers :

Le faucon pèlerin, au milieu du siècle dernier, a été victime d'une baisse de sa population, causée par l'utilisation massive de produits chimiques (DDT) qui ont favorisé son déclin. Heureusement, ces produits sont désormais interdits mais d'autres produits tout aussi nocifs sont toujours sur le marché dans le monde. Le faucon est aussi menacé par la chasse : il est parfois tiré, confondu avec un pigeon. Le pèlerin peut-être la victime du grand-duc d'Europe, qui le chasse de façon naturelle mais impacte sa nidification. Enfin, notre rapace est parfois dérangé par des hommes pratiquants des activités en plein air, telles que l'escalade, et qui dérangent le faucon lors de la nidification.

.. pèlerin au Havre :

Peut-être le saviez-vous déjà, mais il y a .. faucon pèlerin au Havre. Pour lui, on a installé un nichoir au sommet de l'église St Joseph, sur le côté Ouest.

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe
Commentaires

Aucun commentaire